Basilique Saint Martin Tours

La basilique en élévation  a été érigée au XIX e siècle par Victor Laloux dans un style néobyzantin entre 1886 et 1902. son orientation nord Sud rompt avec la direction traditionnelle est-ouest de l’ancienne collégiale. La basilique fut construite  en calcaire, granite et marbre, couvert d’ardoises. Sa construction fut l’objet d’intenses négociations dans un climat souvent tendu au moment ds luttes entre républicains et conservateurs . L’édifice a été consacré comme basilique le 4 juillet 1925.   La crypte de l’édifice abrite le tombeau de Saint Martin de Tours.  La statue de saint Martin qui en couronne le dôme, fragilisée par les tempêtes du début 2014, a été déposée 17 février 2014 pour être restaurée.

La première église fut construite par Perpetuus un des successeurs de saint Martin sur le siège épiscopal de Tours : le bâtiment reprenait le simple oratoire construit par Brice, premier successeur, sur la tombe du saint évêque.  Cette basilique du Ve siècle est décrite dans l’histoire des Francs par Grégoire de Tours (539-594),  qui fut évêque de Tours   :  L’évêque Perpétuus […] fit construire la grande basilique qui subsiste encore aujourd’hui, et qui est à cinq cent cinquante pas de la ville. Elle a cent soixante pieds de long et soixante de large. Elle a en hauteur, jusqu’à la voûte, quarante-cinq pieds. Elle a trente-deux fenêtres du côté de l’autel et vingt dans la nef qui est ornée de quarante-et-une colonnes. Dans tout l’édifice, il y a cinquante-deux fenêtres, cent vingt colonnes, huit portes, trois du côté de l’autel et cinq dans la nef […]

La première basilique subit de plein fouet les incursions normandes et une deuxième grande période de construction commence au XIe siècle; c’est une immense église qui sort de terre, la première de la chrétienté médiévale jusqu’à la construction de Cluny III ; au moment de sa plus grande expansion à l’abri dans ses murailles, elle abritait 200 chanoines. L’ancienne abbaye était devenue une collégiale au Xe siècle. un cloître était accolé logiquement à la basilique pour abriter la vie religieuse des chanoines.

L’ancienne église collégiale Saint-Martin de Tours,  fut désaffectée, vandalisée et transformée en écurie en 1793, puis démolie à la suite de l’effondrement des voûtes en 1797, seules deux tours étant conservées (tour Charlemagne , tour du transept et Tour de l’horloge, tour de façade).

 

Les vestiges de l’ancienne collégiale (la Tour Charlemagne, la Tour de l’Horloge et une galerie de cloître) ont fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques .

280px-Tours,_Saint_Martin

LOCALISATION

Tours, France, 47.394144, 0.6848400000000083

BIBLIOGRAPHIE

DANS LA MÊME CATÉGORIE

  • Charité de saint Martin, Gizeux

  • Catégorie : Vitrail

    Siècle : XIX

    Lieux : Gizeux

  • Charité de saint Martin, Saint-Martin-d’Abbat

  • Catégorie : Église

    Siècle : XX

    Lieux : Saint-Martin-d'Abbat

  • Statue de saint Martin, Saint-Quentin-sur-Indrois

  • Catégorie : Statue

    Siècle : XIX

    Lieux : Saint-Quentin-sur-Indrois

    LIENS EXTERNES

    www.basiliquesaintmartin.com