Cathédrale Saint-Martin, Bonn

"/>

La cathédrale Saint-Martin de Bonn, Bonner Münster, est construite entre le XIe et le XIIIe siècle à l’emplacement d’une église-halle construite vers 575 où une communauté de moine s’est installée vers 780. C’est à l’origine une collégiale dédiée à saint Cassius et à saint Florentius, deux légionnaires romains faisant partis de la légion thébaine. Selon une légende locale, ces deux saints auraient été décapités à l’endroit de la cathédrale actuelle, et des sculptures représentant leur tête se trouve devant ce lieu.

L’église actuelle est construite à partir de 1050 lors de l’épiscopat de Hermann II. Le chœur est agrandi vers 1140 et consacré en 1153, en même temps que la construction de la nouvelle abside. La nef est terminée en 1220 et le portail nord en 1240. Elle voit le couronnement de Frédéric III le Bel (d’Autriche) roi de Germanie par l’évêque de Cologne, et celui de Charles IV de Luxembourg en 1346 roi des Romains. La cathédrale est pillée en 1587. Elle devient capitale et résidence des archevêques et électeurs de Cologne en 1597.

C’est au XIXe siècle que l’église prend le patronage de saint Martin, qui était à l’origine celui d’une église voisine démolie.

L’église fait 81,4 mètres de hauteur et a cinq flèches, deux sur la façade, deux autres sur le chevet et une situées au-dessus de la croisée des transepts. Le chevet donne sur la Martinsplatz.

Elle est désormais dévolue au culte catholique. Elle est représentée dans le sceau de la ville. Elle reçoit le titre de basilique papale mineure en 1956.

LOCALISATION

BIBLIOGRAPHIE

LIENS EXTERNES

https://www.bonner-muenster.de/